Son d’avoine et son de blé

Le son d’une céréale est, grossièrement, l’enveloppe de la graine, enveloppe obtenue après le tamisage de la farine.

Les sons d’avoine et de blé ont été rendus célèbres ces dernières années par un tristement célèbre régime hyper-protéiné mais cela n’ôte en rien leurs qualités nutritionnelles.

On les retrouve dans certains programmes amaigrissants car ils ont de multiples vertus.

  • Aide à la baisse du cholestérol et de la glycémie (blé comme avoine), à la prévention des maladies cardio-vasculaires et du diabète.
    • Comment ? Le son d’avoine est riche en fibres et pectine et créé donc donc une « enveloppe » qui emprisonne le bol alimentaire. Le son d’avoine peut absorber jusqu’à 30 fois son volume d’eau et amène donc à une satiété plus rapide.

Malheureusement, l’un comme l’autre son mal tolérés par les intestins fragiles comme les cœliaques.

Cependant une étude canadienne montrerait que le son d’avoine serait toléré par certains cœliaques. Cela s’explique par le fait que les cœliaques sont allergiques à la gliadine, or l’avenine contenue dans l’avoine est de composition semblable mais amène moins de réactions allergiques.

Dernier détail, ces deux sons aidant au transit, il est important de faire attention aux associations alimentaires de façon à ne pas perdre l’intérêt nutritionnel (minéraux, vitamines…) des aliments.

Idéalement, ne les consommez pas tous les jours.

No Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :