Santé

La cuisine et l’endométriose…

19 février 2014

Ou comment l’alimentation peut soulager les douleurs

Aujourd’hui, je ne vais pas vous donner de recette mais simplement relayer un article écrit par une amie atteinte d’une maladie très commune mais pourtant bien trop souvent ignorée.

Il s’agit de l’endométriose.

Bien que l’alimentation ne puisse pas la guérir, beaucoup ont constaté que l’éviction du gluten, du lactose et autres aliments que je ne cuisine plus ont permis de soulager certaines douleurs.
Et comme, à l’instar d’Hypocrate, je suis convaincue que notre alimentation est notre première médication, je suis convaincue de ses effets réels sur notre santé.

1931957_660147667378144_321724903_n

Une cuisine sans gluten et sans lactose, ce n’est pas que pour les intolérants, les végétariens ou les ahuris… c’est surtout une cuisine intéressante car elle permet de soulager certains problèmes rencontrés par un certain type de personne : celles qu’on appelle les EndoGirls.

Une endogirl, c’est une femme atteinte d’une maladie méconnue et pourtant très répandue : l’endométriose.

176 millions de femmes dans le monde en souffrent.

En France, c’est 30% de la population féminine… 1ère cause d’infertilité féminine.

L’endométriose c’est quoi ?

Ce sont des douleurs importantes pendant ou en dehors des règles, au ventre, au dos, au moment d’uriner, au moment d’aller à la selle, pendant les rapports sexuels.

Ce sont aussi des fausses couches, des règles hémorragiques, de la fatigue chronique, des troubles digestifs…

C’est également de nombreuses et lourdes opérations chirurgicales : célioscopie, laparoscopie, poche pour les selles, cicatrices, convalescence longue et douloureuse….

Sans compter les longs et difficiles parcours en PMA puisqu’une grande majorité d’entre nous ne peut pas concevoir un bébé naturellement…

L’endométriose est douloureuse, épuisante, invalidante, mutilante et synonyme d’isolement social, de vie professionnelle avortée, de couples brisés, de familles déchirées.

C’est une maladie gynécologique très répandue que la médecine actuelle ne sait pas guérir, une maladie que de nombreux médecins ne connaissent pas !

On entend, bien trop souvent, « C’est dans votre tête ! C’est normal d’avoir mal pendant ses règles ! Arrêtez de faire votre chochotte ! » avant que quelqu’un ne daigne enfin vous dire, au bout de très longues années, parfois 15 ans, « Non madame, vous n’êtes pas folle. Vous êtes réellement malade, vous êtes atteinte d’endométriose ».

Alors pour sortir du silence, pour que cette maladie et ses conséquences soient reconnues, pour que les scientifiques commencent à chercher une vraie solution, pour que la guérison ne passe plus par l’ablation de l’utérus, pour qu’on arrête de nous mettre sous ménopause artificielle avec des traitements lourds et aux effets secondaires lourds.

Le 13 mars nous marcherons contre l’Endométriose.

Et pas seulement entre endogirls, mais avec le soutien de tous ceux qui voudront bien nous l’apporter.

Le 13 mars 2014, dans plus de 30 capitales du monde, aura lieu la Million woman march for endometriosis. Pour la France, elle aura lieu à Paris à 14h00.

Pour vos femmes, sœurs, filles, nièces, cousines, petites filles : faites-nous découvrir, aidez-nous à nous faire entendre.

Retrouvez toutes les informations sur l’endométriose et les informations liées à cet évènement sur le site (possibilités de transports et d’hébergements, affiches, soutiens) :
http://lillih.endometriose.free.fr/

Pensez à enregistrer votre participation sur le formulaire (1 par personne) :
http://lillih.endometriose.free.fr/index.php/mouvement-endometriose/million-woman-march-for-endometriosis/inscription-million-woman-march-for-endometriosis-13-mars-2014/

Rejoignez le groupe Facebook France : Marche contre l’Endométriose :
https://www.facebook.com/groups/355353137928822/

Si vous souhaitez contribuer aux supports de communication pour le grand jour (affiches, flyers, banderoles etc…), une cagnotte a été mise en place :
https://www.leetchi.com/c/mwme

Merci.

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply ZohraNorah 21 février 2014 at 11 h 37 min

    J’ai une collègue que j’apprécie énormément qui en souffre. Solidarité. J’essaierai de participer à cette marche.

    • Reply Lucile 21 février 2014 at 13 h 33 min

      Difficile à imaginer que ce soit encore si mal diagnostiqué quand on voit les douleurs que cela provoque

  • Reply Delphine Fifine 21 février 2014 at 17 h 25 min

    Merci Lucile pour ce post, et merci de ne pas nous avoir ignorées 😀

    • Reply Lucile 21 février 2014 at 22 h 20 min

      Je t’en prie, c’était évident que je n’allais pas te refuser ça 🙂

  • Reply landre anne sandrine 21 février 2014 at 18 h 17 min

    Merci pour ce super article c est malheureusement une maladie souvent ignoré des medecins…

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :