Plats

Temaki de riz bènn tchin : rencontre du Japon et de la Côte d’Ivoire

31 juillet 2014

Si vous vous souvenez, je vous avais dit que le chirashi était le sushi pour les nuls dans ma recette de chirashi à l’avocat. Pas besoin de s’embêter à rouler les makis et c’est tout aussi bon.

Je dois avouer que le temaki se défend aussi plutôt pas mal dans la simplicité. Même s’il y a tout de même quelques manipulations de nori à réaliser, si l’on rate un peu, ça se voit moins.

temaki ivoirien

Alors, évidemment, je ne vous présente par une recette de temaki classique.

Premièrement, évidemment, point de poisson. Je mélange en fait deux cultures culinaires : ivoirienne et japonaise.

J’ai choisi, un peu au dernier moment, de participer au défi Cuisine du monde organisé sur recettes.de dans le cadre de la Coupe du monde 2014. Il s’agissait de combiner des spécialités de pays s’affrontant sur le terrain.

J’ai donc choisi Côte d’Ivoire – Japon. Le riz bènn tchin (ou wolof ou encore riz gras) rencontre donc l’algue nori.

temaki ivoirien

Pour 4 temakis

– 250 g de riz à grain long
– 4 beaux champignons de Paris
– 1 petite carotte
– 250ml environ de bouillon de légumes
– 1 grosse tomate
– 1 oignon
– 1 gousse d’ail
– 1 petit piment
– 1cs bombée d’huile d’arachide
– Sel et poivre
– 4 feuilles de nori
– 1 avocat
– rondelles de concombres
– qq graines de sésame

Dans une sauteuse, faite revenir l’oignon émincé, l’ail écrasé et le piment dans l’huile d’arachide.
Ajoutez ensuite la tomate, la moitié des légumes et la moitié du bouillon.
Laissez mijoter 5 minutes.
Incorporez le riz, le reste du bouillon et des légumes puis faites cuire sous couvert pendant 15-20 minutes.
Ajoutez de l’eau si besoin.
Laissez refroidir.
Posez la feuille de nori face brillante sur le plan de travail.
Posez le riz sur une toute petit moitié, pliez le coin bas droite vers le coin haut gauche. Puis roulez le coin haut gauche vers le bas droite puis roulez le temaki sur lui même (version gif animé ici).
Servez accompagné d’avocat, de tomates cerises et de quelques rondelles de concombre.

temaki

Ma note gourmande : très sympathique cette association, j’étais tout de même perplexe au départ mais je suis plutôt contente d’avoir osé !

ob_4cfdb8_defi-cuisine-du-monde-400x300

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply iciandailleurs 1 août 2014 at 8 h 54 min

    Original comme tout, et on en apprend des choses, merci! 🙂

    • Reply Lucile 1 août 2014 at 14 h 19 min

      J’ai appris aussi 🙂
      Je me rends compte que je ne connais pas du tout la culture culinaire africaine

  • Reply SansGlutenSansLactose 5 août 2014 at 21 h 16 min

    Quelle belle idée, vraiment originale !
    très jolie participation à ce défi

    • Reply Lucile 5 août 2014 at 21 h 46 min

      merci 🙂

  • Reply Mike Benayoun 3 septembre 2014 at 5 h 55 min

    On aime l’originalite et la creativite. En revanche, le temaki n’est pas conique et n’a pas l’air assez « serre ». On avait fait du riz Jollof il y a quelques mois sur le blog mais pas de temaki. Une idee a retenir 😉

    Bonne chance Lucile !

    Signé les juges intraitables du Defi « Cuisine du Monde » Mike, Joanne et Vera 😉

    • Reply Lucile 3 septembre 2014 at 9 h 40 min

      Hé oui, il est plein de défaut ce temaki… il s’est délité quand j’ai voulu le transféré dans l’assiette de service 🙁
      En fait, je pense que la garniture était trop lourde pour une seule feuille de nori
      Sur le moment, j’étais assez agacée mais au final, l’association des 2 cultures s’est révélée excellente

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :