Salades, Santé

Salade exotique

15 mars 2015

Cette jolie salade que j’ai trouvé sur le blog C’est meilleur fait maison et que je réalise pour Un Tour en Cuisine est une recette que j’ai choisie pour apporter tout mon soutien à luttre contre l’Endométriose, maladie trop peu reconnue et dont la marche mondiale aura lieu le 28 mars prochain à Paris mais aussi et surtout dans le monde entier.

Cette salade exotique est en fait une recette santé de part les aliments qui la compose. L’avocat et la mangue sont en effet des anti-inflammatoires naturels.

 

Salade exotique pour la lutte contre l'Endométriose

 

Salade exotique anti-inflammatoire
Serves 4
Write a review
Print
Prep Time
10 min
Total Time
10 min
Prep Time
10 min
Total Time
10 min
Ingredients
  1. - 1 mangue mûre et ferme
  2. - 3 petits avocats
  3. - 1 petit oignon rouge
  4. - 1 cc de moutarde
  5. - Huile d’olive
  6. - Vinaigre balsamique
  7. - Sel et poivre
Instructions
  1. Épluchez la mangue et détaillez-la en petits cubes.
  2. Renouvellement l'opération avec les avocats et l’oignon.
  3. Mélangez la moutarde avec l'huile et le vinaigre puis versez sur la salade.
  4. Mélangez et ajustez en salant/poivrant
Notes
  1. J'aime les salades sucrées-salées, cette salade m'a évidemment beaucoup plue !
  2. Pourquoi ai-je donc profité de cette recette pour vous parler de la lutte contre l'endométriose ? Simplement parce que bien souvent l'alimentation anti-inflammatoire est fortement conseillée pour éviter certaines douleurs liées à la maladie et la mangue ainsi que l'avocat sont des anti-inflammatoires naturels.
La cuisine {végétalienne} de Djanisse http://cuisinevegetalienne.fr/

 

 

Pour en savoir sur l’alimentation et l’endométriose, ou simplement l’endométriose, je vous invite fortement à relire l’article écrit par une amie et que j’avais publié l’année dernière : La cuisine et endométriose.

 

Et maintenant, pour en savoir un peu plus sur cette maladie, je laisse la place à mon amie Delphine.

Pourquoi une recette pour l’endo ? Mais déjà kezako l’endo ?

L’endométriose, maladie de femme, maladie taboue puisqu’elle touche le cœur même de la féminité. Maladie méconnue, mal traitée et qui touche pourtant 180 millions de femme dans le monde. Mais encore ?

Imaginez une casserole de lait qui bout, qui déborde et qui du coup s’incruste par petits paquets un peu partout sur vos plaques de cuisson, le mur et les meubles d’à côté. Imaginez qu’à chaque fois que vous allumez le feu, ces petits paquets se remettent à bouillir. Que pour les enlever, il vous faille gratter mais sans abîmer le mur ou le meuble, sans garantie que ça ne revienne plus. Que pour enlever ces paquets définitivement, ils vous faille carrément enlever des portions de murs ou de meubles. Vous avez aussi l’option de baisser le feu pour que ça bout moins.

Eh bien c’est ça l’endo. Ce sont des bouts d’endomètre qui vont se coller à vos autres organes (vessie, intestin, rectum, voire poumon et même œil !) et qui chaque mois pendant les règles vous causent des douleurs tellement fortes que cela vous cloue au lit et vous donne envie de vous transpercer le ventre d’un coup de couteau. Des douleurs qui peuvent apparaitre également en dehors des cycles, n’importe quand et qui vous causent une incapacité à faire des taches aussi simples que de vous lever, vous habiller, vous faire à manger… et causent des arrêts de travail à répétition. Des douleurs également pendant les rapports sexuels rendant difficile la vie de couple.

A ce jour, les seules options que les endogirls ont, sont : la pilule en continu, la ménopause artificielle (qui ne sont, par ailleurs, que de faux traitements qui ne font qu’endormir la maladie sans pour autant l’empêcher de progresser)…  voire rien si elles tentent d’avoir un enfant (bien souvent cela se finit en PMA avec des traitements lourds et qui augmentent les douleurs, douleurs qui rendent encore plus difficile le parcours…… Certaines auront recours au don d’ovocyte car leurs ovaires sont trop atteints. Certaines iront jusqu’à tenter l’adoption). Certaines ne seront soulagées que par l’ablation de l’utérus, des ovaires, d’autres même pas.. Tout dépend de leurs atteintes.

Les endogirls vont souffrir pendant 7 à 10 ans, se faire entendre dire qu’elles sont chochottes, folles, que c’est dans leur tête, que c’est normal d’avoir mal pendant leurs règles…. avant qu’un médecin ne pose enfin le diagnostic : « Vous n’êtes pas folle, vous êtes malade, vous avez une endométriose »

Ces endogirls se battent quotidiennement contre la maladie, les préjugés, l’ignorance, l’incompréhension, les moqueries…. de leurs proches, de leurs connaissances et même du monde médical. Chaque jour elles trouvent une force incroyable pour affronter le monde avec un sourire sur leurs lèvres alors que leurs entrailles sont en feu. Elles tiennent bon car elles n’ont pas le choix.

Une femme sur 10 environ est atteinte. Combien de femmes connaissez-vous ? Savez laquelle ou lesquelles est une endogirl ? Avez-vous une fille ? une sœur ? une nièce ? Êtes-vous vous même une endogirl sans le savoir ? Vous pouvez l’être. Certaines fois l’endométriose est totalement asymptomatique… et ne se révèle que lors de la difficulté de concevoir….

Renseignez-vous, informez-vous et informez autour de vous.

L’endométriose ne doit plus être taboue.

Les endogirls ont besoin d’un traitement, un vrai.

Et venez marcher avec elles le 28 mars à Paris ! Venez les soutenir et leur montrer qu’elles ne sont pas seules avec leur maladie.

Endomarch 2015 : Endomarch 2015 par Lilli H.

En savoir plus sur l’endométriose : Lilli H.

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply candice 15 mars 2015 at 9 h 45 min

    J’adore la mangue et l’avocat mais impossible de croquer de l’oignon cru meme en petit, tu penses qu’on peux le zapper ou le remplacer par autre chose ?

    • Reply Lucile 15 mars 2015 at 10 h 00 min

      Même avec l’oignon rouge qui est plutôt sucré ?
      J’aurais tendance à dire échalote en remplacement (toujours pour le petit côté sucré).
      Sinon rien, moi j’adore l’oignon rouge mais j’imagine que sans, ça fait aussi une très chouette salade

  • Reply La tendresse en cuisine 15 mars 2015 at 9 h 47 min

    Très jolie recette, pleine de fraîcheur et de goût et qui aide en plus le corps en souffrance, bravo pour cette belle idée.
    Je participe aussi à ce mouvement de soutien pour les femmes qui souffrent de l’endométriose. Plus nous seront nombreux et nombreuses à informer plus cette maladie invalidante sera prise en compte ainsi que les souffrances qui l’accompagnent.

    • Reply Lucile 15 mars 2015 at 10 h 02 min

      Évidemment l’alimentation ne va pas soigner cette maladie mais, comme tu le dis si justement, plus nous serons nombreux/ses à ne parler, que ce soti à travers des témoignages, des recettes, des partages de lien, plus ces femmes auront l’espoir d’être mieux entendues 🙂

  • Reply La Cuisine de Jenny 15 mars 2015 at 11 h 01 min

    ça doit être bon cette salade sucrée salée !! Et j’aime beaucoup le nouveau format, ça rend vachement bien ^^

    • Reply Lucile 15 mars 2015 at 11 h 07 min

      Pour le nouveau format, c’est une extension spéciale cuisine que j’ai installée il y a quelques jours.
      Pour le moment je teste et si ça me plaît vraiment après plusieurs recettes, je dois reprendre TOUTES mes recettes !

      • Reply La Cuisine de Jenny 15 mars 2015 at 11 h 08 min

        ah oui d’accord !! Ça va te faire du boulot ça XD

        • Reply Lucile 15 mars 2015 at 11 h 11 min

          500 articles…
          500 articles que j’ai déjà repris il y a peu quand j’ai refait la mise à jour des catégories du site…
          Ca va me prendre des jours ! C’est pour ça que je veux absolument tester sur plusieurs nouvelles recettes d’abord

          • La Cuisine de Jenny 15 mars 2015 at 11 h 12 min

            oui je comprend !! Je dois refaire toutes mes catégories et j’arrive pas à me laisser car je sais que ça va me prendre un temps de fou XD

  • Reply shambalah 19 mars 2015 at 22 h 12 min

    Pour le côté anti-inflammatoire, il y a le curcuma aussi, ou bien en poudre, ou bien une racine fraîche passée en jus, dans la vinaigrette… Ma vie a été bouleversée par la découverte de l’alimentation vivante (livres de N. Walker, V. Boutenko, vidéos du site Régénère, entre autres). Merci pour ces belles recettes qui allient plaisir et santé ! Et félicitation pour votre grossesse !

    • Reply Lucile 20 mars 2015 at 7 h 32 min

      Oui, tout à fait, c’est vrai que si on a la chance de pouvoir se procurer du curcuma frais, la curcumine est connue pour ses bienfaits anti-inflammatoires… dommage cependant qu’il faille se rendre en boutique spécialisée (à Nantes, j’en trouve dans une boutique qui mélange la cuisine Asiat’ et Caribéenne).
      C’est le gros problème de ces aliments « santé », j’essaie de cuisiner le plus simplement possible pour ne pas effrayer les novices de l’alimentation végé mais ce n’est pas toujours évident de tout trouver en circuits plus traditionnels.

  • Reply shambalah 20 mars 2015 at 7 h 57 min

    Oui, je comprends. On le trouve aussi en magasin bio. Et en poudre partout ! Merci pour cette belle recette.

    • Reply Lucile 20 mars 2015 at 8 h 13 min

      J’ai lu qu’il était plus efficace frais en racine directement, certainement que la transformation en poudre lui fait perdre beaucoup (j’imagine que ce doit être chauffé).
      En tout cas, même en poudre, ça ne peut pas faire de mal.

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :