Partenariat

Partenariat But et test du blender Soup & Co

15 juin 2015

Il y a de cela plusieurs semaines j’ai été contacté par la marque BUT qui me proposait un partenariat.

Il s’agissait de choisir dans le rayon petit électroménager un appareil de cuisine pour une certaine somme. J’avais justement envie d’un nouveau blender, je trouve que les smoothies réalisés par le Thermomix ne sont pas toujours à mon goût niveau texture.

J’ai donc choisi un super blender mais hélas, il fallait aller chercher le produit en magasin mais il n’était pas prévu que celui que j’avais choisi soit de nouveau en stock dans les BUT proches de chez moi.

Bref, tout cela a été bien compliqué, si on ajoute à cela ma grossesse compliquée qui m’empêchait de sortir de chez moi et/ou de surfer sur le net trop longtemps, nous avons cru, mon mari et moi, que jamais je ne trouverai quelque chose.

J’ai quand même jeté mon dévolu sur un blender, je voulais un blender ! J’en voulais simplement qu’il au minimum 1000Watts de puissance et celui que j’ai finalement choisi fait 1100 !

 

Edit du 17/06 : on m’a fait remarqué qu’il semblerait que je sois aigrie envers ce partenariat… je ne le suis en rien, je n’ai fait qu’exposer les difficultés que j’ai eu à l’honorer en temps et en heure. Je suis bien sûr reconnaissante envers la personne avec qui j’ai pu dialoguer et que j’ai déjà remercié par mail, pour sa patience et sa compréhension.  Recevoir un si beau produit et ne pas pouvoir en parler, cela me renvoyait une image de fraudeuse qui accepte les cadeaux et ne respecte pas le fait d’en parler.

Pour les personnes qui ont du mal à comprendre, je n’ai pas choisi de rester alitée et ce n’est certainement pas une lubie de bourgeoise enceinte, on me l’a imposé et cela dès 5 mois de grossesse et même si je pouvais encore faire 2/3 choses chez moi comme cuisiner par exemple et donc honorer un partenariat, tout le reste m’a été interdit.

Écrire cet article et tester l’appareil a été la première chose que j’ai faite sitôt que j’ai eu l’autorisation d’avoir de nouveau des activités.

 

J’ai donc fini par choisir un blender chauffant de chez Moulinex, blender que voici :

 

J’ai donc reçu mon chèque cadeau et j’ai envoyé mon mari chez BUT chercher mon « précieux » qui, au final, est resté un petit moment dans son carton puisque je n’avais le droit de me lever de mon lit et c’est donc récemment que j’ai pu découvrir mon nouveau joujou !

C’est donc un blender mais surtout un blender chauffant ! Évidemment, comme il s’appelle « Soupe & Co », il est surtout axé sur les soupes mais pas que !

Blender Soupe & go de Moulinex

On retrouve 3 programmes automatiques :

  •  Velouté qui dure 25 minutes pour une température maximum de 100°C puis qui finit par un mixage d’une minute
  • Mouliné  qui dure 35 minutes pour également une température maximum de 100°C et finit par un mixage de 35 secondes.
  • Manuel qui permet de choisir soit même la température (60°C minimum, quel dommage pour la raw food), le temps et la vitesse de mixage.

Évidemment, l’on n’est pas obligé d’utiliser la fonction cuisson si l’on souhaite réaliser des smoothies.

On retrouve aussi une fonction « ice crush » qui permet de faire de la glace pilée ou encore des granités, fonction que j’ai prévu d’essayer avec des fruits congelés pour voir si l’on peut faire de la glace vegan sans que les lames ne chauffent trop les aliments.

 IMG_0522

 

Côté pratique, la capacité du bol est de 1,8L ce qui est vraiment bien.

En mode automatique, l’appareil s’arrête automatiquement puis passe en mode « maintien au chaud » pour une durée de 40 minutes, ce qui est plutôt pratique.

En mode manuel, on retrouve 2 vitesses de mixage. L’une considéré comme « lente » pour mélanger les ingrédients liquides, comme les sauces par exemple puis la vitesse dite « rapide » à partir de 2 pour les aliments solides.

 Côté esthétique, je le trouve plutôt jolis, même si, pour le prix, certaines finitions font peut être gadget. Le bol en inox est sympathique mais j’avoue que j’aurais préféré un bol transparent mais j’imagine que pour des questions de sécurité, il vaut mieux que le bol soit en inox pendant la chauffe.

Question nettoyage, sur le modèle plus récent et plus performant (mais presque 100€ de plus !), il existe un mode auto-clean. Sur le modèle que j’ai, il faut le nettoyer manuellement. Petit défaut, les lames ne s’ôtent pas, ou alors je n’ai pas encore trouvé comment et il faut donc bien faire attention car elles coupent. En dehors de cela le bol se nettoie plutôt facilement.

 IMG_0524

 Je précise que j’ai choisi Moulinex car c’est (c’était ?) avant tout une marque Française, Normande de surcroit (un peu de chauvinisme ne fait pas de mal) qui a aussi fini par avoir quelques usines en Pays de la Loire (tout pour me plaire) avant d’être rachetée par le groupe SEB (marque tout aussi française) il y a une 15zaine d’années.

 

IMG_0523

 

 

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Papilusion 15 juin 2015 at 23 h 03 min

    Moulinex est bien français mais pas que 😉
    beaucoup de produits sont (malheureusement) fabriqués à l’étranger. J’aiala chance d’avoir un magasin d’usine (donc une usine = seb moulinex tefal) dans ma ville de Vernon (oui c’est bien en Normandie ♡)
    Le problème du Thermomix c’est qu’on ne peut pas faire dz petite quantité 🙁 je recherche aussi un blender, mais plus mini !

    • Reply Lucile 15 juin 2015 at 23 h 08 min

      Je pensais qu’au moins la majorité des pieces était en fabriqué en France 🙁
      Je connais Vernon, j’ai habité proche d’Evreux pendant plus de 20 ans

  • Reply Papilusion 15 juin 2015 at 23 h 32 min

    Peut être pour les pièces !! Il n’y a que les produits finis fabriqués en France qui sont signalés dans le magasin (j’ai oublié Calor aussi)

    • Reply Lucile 16 juin 2015 at 8 h 13 min

      En même temps, il ne faut pas se voiler la face, les gens veulent des produits bons marchés donc évidemment c’est pas chez nous que la main d’œuvre est bon marchée…

  • Reply daria 17 juin 2015 at 14 h 56 min

    Bonjour,

    je te trouve difficile envers ce partenariat. Un appareil gratuit, offert, qui coûte quand même une certaine somme, ça n’est pas donné à tout le monde, et que tu n’ai pas pu te lever, je ne pense pas que ça ai quelque chose à voir avec l’histoire. On t’a sûrement demandé si cela te convenait d’aller chercher l’appareil que tu voulais, sinon il fallait le préciser. Les gens ne sont pas des machines, ils peuvent comprendre et s’adapter ( c’est fou ce qu’on peut avoir quand on communique plutôt que de râler aigrement dans un article de blog)

    Enfin, ta dernière remarque sur  » c’est pas en France qu’on trouverait de la main d’oeuvre bon marché ! »
    Tu sais qu’en France, on a un truc un peu foufou qui s’appelle Les Droits de l’Homme. Et ce petit détail permet à des gens comme toi et moi de travailler dignement. Ce petit machin te permet de ne pas travailler en cas de grossesse difficile.
    Tu veux troquer ta vie contre celle du personne travaillant en usine, à visser des bouchons toute la journée, avec la pire insécurité de l’emploi qui puisse exister, ton patron derrière ton dos qui exige toujours plus de rendement, et tout ça pour un salaire de misère ? Car oui, en France, les ouvriers en usine sont peut-être trop payés pour tes standards qui ont l’air très élevés mais il s’agit quand même des plus petits salaires français. Si on avait pas le smic, elles seraient payées en allumettes.

    Tu veux avoir cette vie ? Go Ahead mais ça sera un peu plus difficile que de te lever pour ouvrir un carton à 8 mois de grossesse.

    • Reply Lucile 17 juin 2015 at 15 h 21 min

      Je ne suis en rien difficile avec ce partenariat, au contraire j’ai remercié la commerciale qui a eu la patience de m’accorder du temps afin que je puisse en parler plus tard que prévu ! J’avais surtout peur de ne pas pouvoir honorer ma parole et ca, il en était hors de question. C’est en ce sens que je dis que cela a été difficile.
      On m’offre une certaine somme, non je ne me plains pas et je sais reconnaître ma chance !!!! Je ne suis pas aigrie, bien au contraire, nulle part je n’ai dit que BUT s’était moquée de moi. J’ai simplement expliqué que ca avait été compliqué et difficile de respecter les délais du fait d’evements indépendants de ma volonté.
      Et je ne me plains pas de ne pas pouvoir me lever à 8 mois de grossesse, j’ai été en menace d’accouchement prématuré depuis 5 mois de grossesse et ai failli perdre ce bébé plusieurs fois, ce n’est certainement pas une plainte de fin de grossesse, même si je reconnais en avoir marre maintenant, mais une réalité qui m’a empêché de vivre normalement. Et je précise que quand j’ai accepté ce partenariat, après m’être renseignée, j’avais encore tout à fait le droit de me lever, cet obligation d’alitement m’a été annoncée du jour au lendemain, tout comme je n’ai pas choisi les hospitalisations que l’on m’a imposé.

      Enfin, ma remarque sur la main d’œuvre française ne se voulait pas agressive, elle justifie le prix de nos appareils, c’est aussi pour ça que j’ai choisi une marque française ! J’ai eu le choix de l’appareil, j’aurais tout aussi bien pu prendre que du chinois à 30€ et en choisir bien plus !
      Tu as simplement mal interprété mes propos, j’ai eu travaillé 45h/semaine payées 35 pour un boulot où je n’étais ni respectée par l’employeur ni par le public que je rencontrais et je n’envie certainement pas le travail abattu à la chaîne par certains ouvriers que je trouve forts courageux et qui n’ont bien souvent pas le choix !
      Ma remarque se faisait plus comme une constations que les entreprises voulant faire plus de profits trouvent de la main d’œuvre moins chère à l’étranger et que ca ne m’étonne plus qu’elles délocalisent et jamais je n’ai dit que je soutenais cela !

      Mes mots ont sans doute été maladroits, ce n’était pas le but, je réagis à chaud et sans doute serai-je encore maladroite mais sache que ton interprétation de cet article est complètement erroné.

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :